L’Entreprise DU FUTUR est une Plateforme : retour sur l’événement

Le 26 Octobre dernier, c’est plus de 150 décideurs qui se sont réunis au Most Events de Casablanca. Directeurs généraux, DRH, DSI, Directeurs Marketing… des cadres d’horizons divers de la TPE aux Grands Comptes ont répondus présents au rendez-vous initié par le Groupe Visiativ autour d’un sujet fédérateur : la Transformation Numérique.

Si cette thématique est aujourd’hui largement abordée sur le continent, l’objectif de cet événement, à travers un programme riche, était de permettre aux décideurs d’y voir plus clair et d’appréhender le sujet de la transformation digitale dans un contexte africain qui varie fortement d’un pays à l’autre.

Une journée d’éclairages, d’échanges et de débats

C’est devant un parterre de dirigeants attentifs qu’a débuté la matinée avec la conférence « L’Entreprise DU FUTUR est une Plateforme » animée par Mourad EL MAHJOUBI, Directeur Général Visiativ Africa. L’occasion de rappeler que le digital est bel et bien présent dans notre quotidien : la question n’est plus vraiment de savoir si l’entreprise doit s’adapter, mais comment elle doit se transformer pour saisir la variété des opportunités numériques qui s’offrent à elle. Les intervenants à la table ronde qui a suivi l’ont d’ailleurs unanimement confirmé et ont incité les décideurs à passer à l’action sans tarder. «On doit travailler dans l’incertitude car l’innovation va très vite. Il est préférable d’échouer rapidement, que d’attendre.» a souligné Mehdi Zirari, co-fondateur du cabinet Mosaiclab.

Entreprise-Plateforme-Table-ronde-conférence

L’Afrique était également au centre des débats au cours de cette matinée. En effet, le digital est clairement identifié comme un levier de développement pour le continent. Les panélistes n’ont pas manqué de le mettre en avant. Ainsi, selon Chams Diagne, CEO du cabinet Talent2Africa, « La combinaison internet et mobile est en train de changer le visage de l’Afrique ». Encore faut-il que les entreprises soient prêtent à en saisir les opportunités et que ces dernières puissent disposer des talents qui maîtrisent ces nouvelles technologies. Tawhid CHTIOUI, Dean EM LYON Business School Africa, a mis en avant le rôle du système éducatif pour préparer la jeunesse africaine au numérique. Il précise qu’aujourd’hui « 20% des personnes qui s’inscrivent dans des MOOC, sont des africains » : signe incontestable que la jeunesse africaine à le réflexe du numérique pour palier à des systèmes éducatifs publics souvent défaillants.

Ceci a également permis de rappeler que dans ce contexte de révolution digitale, c’est l’Homme qui reste au centre. « Le facteur humain est un moteur très important dans la Transformation Numérique » a rappelé Abdelali HAMMADI, DSI des Domaines Agricoles. Ainsi, si, pour perdurer, l’entreprise doit se « plateformiser », elle doit combiner habilement physique et digital et ainsi devenir « phygitale ».

Adama Sakande Cisse, DG de SNEDAI Technologies et Thierno DIALLO, Directeur du Cabinet Addvalis, ont contribué au débat en partageant leurs expériences respectives sur la Côte d’Ivoire et la Guinée. Ils n’ont pas manqué de rappeler à l’auditoire, les piliers de la transformation numérique : mobilité, cloud, big data et réseaux sociaux.

Pour conclure cette matinée d’échanges, Reda Taleb, Directeur du Cabinet Officium et chef d’orchestre de la table-ronde a donné la parole à l’assemblée et rappelé l’absolue nécessité pour l’entreprise de donner du sens à la Transformation Numérique.

Entreprise-Plateforme-Ateliers-conférence-échange

Des solutions concrètes orientées métiers

Pour aller plus loin et apporter des pistes de réflexions concrètes aux décideurs, l’après-midi a fait place à des ateliers « Business Experiences » : transformation digitale des Ressources Humaines, Gestion de la relation Client et Digitalisation de la démarche Qualité ont été abordées aux travers de cas clients, tous utilisateurs Moovapps, la plateforme de transformation numérique éditée par Visiativ. L’administration publique, pour qui le sujet de la dématérialisation est devenu une priorité dans la plupart des pays du continent, n’a pas été oubliée et a donné lieu à un atelier dédié. Les invités ont également eu l’opportunité de rencontrer l’écosystème Visiativ et de prolonger les échanges sur les espaces dédiés.

C’est sur un bilan très positif que s’est clôturée cette journée, preuve, s’il en fallait une, d’une prise de conscience des décideurs et point de départ d’une série d’événements à destination des décideurs.

 « Le numérique est aujourd’hui clairement identifié comme un vecteur de croissance et de compétitivité pour les entreprises africaines. » confie Mourad EL MAHJOUBI. « En six ans de présence sur le continent, nous avons pu constater la réelle prise de conscience des décideurs en la matière. Le succès de cette journée est le point de départ d’une dynamique d’écosystème pour réunir cette communauté de façon régulière et durable » a-t-il ajouté.

A suivre donc …

Retrouvez l’intégralité des photos sur Facebook